Mon premier semi-marathon

Wahou. Le titre qui en jette ! Autant dire que je n’aurai jamais pensé écrire ça un jour ! Genre, mon « compte rendu de mon propre semi-marathon que j’ai couru toute seule avec mes deux jambes ». Wa-hou.

JE L’AI FAIT ! Moi l’ex-non sportive, j’ai enchaîné les 21097 mètres du semi-marathon de la Wantzenau (quelque part près de Strasbourg 😉 )

L’entraînement :

Je n’ai pas suivi de programme spécifique. J’avais déjà couru la distance deux fois en entrainement, une fois en septembre et une autre fois en décembre (à la place du semi-marathon du Bois de Boulogne annulé suite aux malheureux événements). Je savais donc que je pouvais désormais le faire. J’ai commencé l’entrainement vers la mi-janvier, après les fêtes, en essayant de garder un rythme de 3 sorties par semaines : un fractionné avec Nike le mardi soir (tant que j’étais encore sur Paris), une sortie plus tranquille le jeudi ou le vendredi et une sortie longue le weekend. Entre le froid et le déménagement j’avoue ne pas avoir était (du tout) assidue sur les séances de fractionnés, et je ne peux en vouloir qu’à moi-même ! Et ma dernière sortie longue fût un 18KM deux semaines avant la course. J’ai pris soin de faire attention à mes temps de récupération (aussi important que les entrainements si on ne veut pas se blesser) et en ai profité pour tester les pâtes de fruits qui me suivront le jour de la course.

2semi
Mes indispensables !

Le jour-J :

Premier semi-marathon accompagné de mon père en pleine préparation pour le marathon de Paris ! Après un retrait express des dossards le dimanche matin, on court se changer dans la voiture … pour … troquer le short contre quelque chose de plus chaud, un vent venu tout droit du Pôle Nord ayant décidé d’être de la partie ! On prend le départ ensemble, puis je le perds dès le premier kilomètre ! Je me sens bien, on entre rapidement dans la forêt, le soleil se montre enfin, le vend est visiblement dans mon dos, je suis bien jusqu’au 10 ème KM où je croise mon papa déjà sur le chemin du retour, à son 12 ème KM donc ! Petite tape dans la main, plus que la moitié ! Déjà deux pâtes de fruit d’entamées, je m’accroche à deux pipelettes devant moi et ma playlist me met dans le rythme ! 15 ème KM : la bouteille d’eau qui m’accompagne est vide, je suis obligée de m’arrêter au ravitaillement pour qu’on me fasse le plein. Je repars pleine d’énergie, fais la course avec un gentil monsieur (qui est arrivé après moi héhé), et là … sortie de forêt … LE VENT. DANS. LA. FACE. Aïe. Je sais que je ne suis pas dernière mais je ne vois plus grand monde autour de moi, pas de suporters, l’organisation qui commence à ranger les traces des participants sur le parcours … et de loooongues lignes droites ! C’est là que je passe en mode « Cerveau OFF » et j’avance sans réfléchir jusqu’à ce que …. Oh ! Une tête connue ! Mon père m’a retrouvée au 18 ème KM pour me pousser jusqu’à l’entrée du stade et ce dernier tour de piste avant… l’arrivée !!!!!!!!!! Voilà, je l’ai fait !!! Je suis officiellement semi-marathonienne, ma playlist a faillit me faire pleurer en lançant « Oh it’s written in the stars » lorsque je suis rentrée dans le stade et mes parents et même beaux-parents étaient là à l’arrivée pour me féliciter !

Mon objectif était de finir mon premier semi-marathon officiel, et … de ne pas finir dernière ! C’est chose faite en 2h24, ce qui est loin d’être un temps record mais je suis beaucoup trop fière de l’avoir fait et croyez-moi, cet accomplissement personnel vaut tous les records ! Ah, et oui, il va falloir que je m’habitue à la non-médaille d’arrivée des courses en province. Mais contre une inscriptions beaucoup moins chère, on ne peut pas tout avoir !

Et après ?

Douche – Manger – Manger – Manger – Dormir – Dormir – (encore) Dormir et boire beaucoup ! J’ai eu deux jours de courbatures et ai fait attention a bien m’étirer pendant cette période, chose que je ne fais malheureusement pas assez régulièrement … Je compte attendre trois jours pour rechausser mes baskets quand même ! Et maintenant … je peux regarder la prochaine course ? 🙂

J’espère que ce petit résumé vous aura plu ! N’hésitez pas à partager avec moi vos premières grandes courses ! Et bon courage à tous ceux qui prennent bientôt le départ du Marathon de Paris ❤

A très vite,
Marine

logomarinettte

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s