Préparation marathon … mon bilan !

Quatre-cents Quarante-Huit Kilomètres.

448 KM courus entre le 1er janvier et le 31 mars 2017. Soit d’ici le marathon la distance Strasbourg-Paris … joli clin d’oeil à l’alsacienne qui a vécu 7 années en région parisienne et qui est revenue à Strasbourg pour repartir courir son premier marathon à Paris hihi !

12 KG de moins sur la balance
Des litres d’eau et de tisane
Des KG de bananes 🙂
Toujours pas d’alcool.

Depuis mon bilan de mi-parcours, les sorties se sont encore allongées, les fractionnés aussi, il y a eu un 20,5KM de chez mes parents à chez moi … avant de bruncher avec les copines, la plus grosse sortie de la préparation qui consistait à courir une fois 1h30 le matin suivit d’une seconde fois 1h30 l’après-midi. Un entrainement pour enchaîner les kilomètres sans épuiser le corps et éviter les blessures. Puis il y a eu le semi-marathon de Marseille , course qui m’a permis de ressentir mes progrès et les résultats de tous ces entraînements et sacrifices 🙂 Je m’y suis sentie tellement bien, en forme, sereine et capable de profiter tout en performant (à mon niveau certes mais faisant un temps !).

Dans quelques jours, voilà ce qui m’attend :

« Alors, t’es prête ? »

LA phrase que j’entends depuis une semaine au travail ou dans mon club de course à pied. Je ne sais pas trop quoi répondre. En vrai, je ne le saurai pas avant dimanche après-midi si j’étais bien prête ! Car OUI, on ne court pas un marathon avant un marathon … on ne fait pas de marathon blanc. C’est là que le stress est monté à pile un dimanche avant le marathon. Mais en vrai pourquoi je stresse ? Je crois que je ne me suis jamais autant investi dans un projet, jamais autant donné de ma personne, fait de sacrifices. Alors oui, j’aimerai que tout se passe pour le mieux. Je sais que je vais souffrir hein, j’y vais même pour ça 😉 Mais je me rends compte que je stresse davantage que pour le bac ou le permis, c’est pour dire !

En vrai, oui, tout est prêt. Les entraînements ont été respectés. Je ne suis pas blessée. La tenue est testée et re-testée et même validée sous le soleil de Marseille. Les baskets m’ont accompagnée pendant presque tous mes entraînements et sorties longues. Les boissons sont prêtes et mes bouteilles de St Yorre (beurk) dans le sac pour l’après. Le certificat médical opérationnel. Les supporters briefés. La playlist presque terminée. Je pars sur 4h30 maximum de musique car je compte faire le premier 10KM sans musique, de manière à pouvoir profiter de l’ambiance et entendre mon papa 🙂 . L’allure de départ est fixée. Ca sera du 6’30 ». Alors OUI JE SUIS PRÊTE. Oui le stress est monté, monte et montera. Mais il fait surtout place à l’envie d’y aller, de prendre ce départ, de ne rien lâcher et d’aller récupérer ma médaille (et pleurer) !

Allez, sur ce, je vais me convaincre de ne pas stresser et j’ai hâte de prendre le départ !!!

A très vite,
Marine.

logomarinettte

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s