Amsterdam & l’AMF 2017

Il y a quelques jours nous partions en amoureux à Amsterdam … pour la 4 ème fois ! Amsterdam et nous, c’est une grande histoire d’amour, sans arriver à l’expliquer, nous y sommes bien. Nous adorons flâner dans ses ruelles, entre les canaux et les différents quartiers. L’ambiance y est si paisible et reposante ! Bon pour le coup, nous n’y allons pas pour nous reposer car le but de cette quatrième visite était l’AMSTERDAM MUSIC FESTIVAL dont rêvait le chéri !

L’événement avait lieu samedi soir à partir de 21h00 jusqu’à 6h00 le lendemain, au stade de l’ArenA (stade de l’Ajax Amsterdam). Nous avons donc choisis un hôtel juste à côté pour ne pas avoir à reprendre les transports après la soirée (et c’était vraiment trop pratique!). Sauf que du coup pour aller au centre il fallait prendre les transports, chose que nous avions rarement fait à Amsterdam. Et bien finalement c’était hyper pratique, nous avions le métro juste en bas de l’hôtel et en à peine quinze minutes nous étions au centre 🙂

Les incontournables à visiter à Amsterdam, nous les avions déjà fait. Je parle bien sûr de la Maison d’Anne Frank, le Marché aux fleurs, les boutiques de Gouda, faire un tour de bateau, le Musée Van Gogh, le musée des tortures, le musée de la vodka (ouvert à l’époque!), le musée du sexe, le quartier rouge, le Hemp Museum, Heineken Experience, le Jordaan, le Palais Royal et toujours l’indispensable « se perdre dans les rues d’Amsterdam (et toujours découvrir des petites pépites !) ». Et OUI, nous n’avons toujours pas pédalé dans la ville du vélo et pour cause, quelle que soit la saison où nous nous y rendons, il ne fait jamais très beau ! Il nous manque donc : 1. Faire du vélo. 2. Visiter le Rijksmuseum. 3. Se promener dans VondelPark.

Au final, nous n’avons pas pris le temps de passer par le Rijksmuseum mais avons préféré une petite exposition sur Banksy et Dali au Moco Museum (en face du Rijks). Nous nous sommes baladés dans VondelPark aux couleurs de l’automne. Et pour une fois nous sommes allés du côté d’Amsterdam Nord, accessible en ferry GBV (gratuit) depuis la gare centrale et sommes montés en haut de la tour Adam’ Lookout offrant une belle vue sur la ville et où se trouve la plus haute balançoire d’Europe. Et Amsterdam était en fête puisqu’avait lieu Carnival in Dam Square, la fête foraine place du Dam ! (ah et du coup j’ai mangé beaucoup de gaufres pendant cinq jours !)

Enfin, et nous étions là pour cela, l’AMF : au programme, de 21h à 6h se sont enchaînés Armin Van Buuren, Hardwell, David Guetta, Dimitri Vegas et Like Mike, Don Diablo, Lucas & Steve, Marshmello, Vini Vici, Yellow Claw et CMCS. Un gros programme pour lequel nous avions pris des billets VIP nous permettant une entrée dédiée, un casier pour mettre nos affaires, un accès direct à l’avant de la fosse, un accès aux gradins près de la scène (scène de folie d’ailleurs !!!), pas de file d’attente aux toilettes ni aux bars et même un salon spéciale pour manger ! Breeeef c’était assez fou et les intérieurs du stade de l’Ajax sont vraiment beaux. Ce que j’en ai pensé ? C’était encore plus fou que ce qu’on avait pu s’imaginer. La scène était dingue. L’ambiance était au top. On en gardera un super souvenir d’une soirée mémorable à Amsterdam ! Je vous laisse voir par vous même l’ambiance en photo et en vidéo 😉

Et puis lundi matin avant de retourner à l’aéroport, nous nous sommes perdus une dernière fois dans les rues d’Amsterdam, je vous laisse donc avec quelques clichés de jolies façades, de canaux et de bateaux !

Amsterdam … j’espère te dire à l’année prochaine pour mon second marathon !

A très vite,
Marine.

logomarinettte

Publicités

Semi-marathon de LYON : mon #CR

Après une pause de deux semaines sans course à pieds cet été (mais tout en continuant le RPM), après avoir mis en place le plan de préparation pour le semi-marathon de Lyon avec peu de temps dédié aux sorties longues et de nombreux fractionnés et après un nouveau RP sur une course bien plate de 10KM en 53 minutes (ouiiiiii 🎉) et un autre 10KM en 55 minutes avec des côtes à 12% (qui piquent !), c’était parti le week-end dernier direction #RUNINLYON et son semi-marathon avec peu de sorties longues au compteur !

La veille

Après un passage pour chercher des forces chez Coney Cookies , c’est sous nos parapluies et sous des trombes d’eau que nous sommes allés récupérer nos dossards au village Run in Lyon place Bellecour. Vous comprendrez vite que vue la pluie … nous n’avons pas profité longtemps du village une fois nos dossards et t-shirts en poche ! Le soir, et ça va finir par devenir un rituel je crois : pas de pâtes mais de l’eau pour l’hydratation et un gros bol de chirashi saumon-avocat !

Le jour-J

Réveil 6h30 pour un départ à 9h00 et une fermeture de sas vers 8h30 il me semble ! Petit déjeuner salé au programme : thé vert, petit pain complet aux graines, tranches d’emmental, jambon et une demie banane. J’arrive finalement dans mon sas où des toilettes sont disponibles (plutôt pratique!). La météo est parfaite, il fait encore frais au moment de prendre le départ mais les nuages s’en vont rapidement ! A ma grande surprise, nous prenons le départ avec les marathoniens et sommes donc mélangés dans le sas ! Nous allons les accompagner sur leur première partie du marathon 🙂 !

Dans mon sas de départ 🙂

Le départ est donné près de la place Bellecour et c’est parti pour 10km à longer la Saône, direction Collonges au-Mont-d’Or. Dès les premiers mètres, je trouve mes jambes lourdes « oula je pense qu’on a trop marché hier on aurait pas dû … » puis au tour de « ça va être difficile tu n’as pas fait assez de sorties longues pendant la prépa … » puis vient le « Wow on se calme on y va et on gère et stop aux pensées négatives ! « . Les premiers km passent à une vitesse folle, je profite du paysage, ça commence à grimper jusqu’au restaurant de Paul Bocuse. Comme à mon habitude, je fais en sorte de m’accrocher à des coureurs ayant mon allure, de visu. Sauf qu’à chaque fois, au bout de quelques foulées, je me rends compte que je vais plus vite qu’eux. Je dépasse, je dépasse. Je me fais doubler aussi. Comme souvent ! Mais j’ai vraiment l’impression de doubler plus qu’à mon habitude !

10ème km : 56 minutes à ma montre. Je suis contente, j’ai réussi à ne pas partir trop vite, à ne pas perdre trop d’énergie sur cette première partie et ses beaux faux plats quand même ! Je prends le virage direction le pont Paul Bocuse que je fixe depuis quelques km déjà ! Et c’est parti de l’autre côté pour retourner au centre de Lyon.

15ème km : mon psoas commence à tirer au niveau de ma hanche gauche. Et je pense aux étirements que m’a dit de faire mon osthéo et que j’ai un peu oublié … deux pastilles de Sporténine, je serre un peu les dents et ça finirait presque par passer !

17ème km : 1h38 ou 39 à ma montre ! Et la phrase intérieure « ma cocotte, tu ne vas pas mettre une demie-heure à courir les 4 derniers km ! le RP sera là, va le chercher ! » Entre le 16ème et le 18ème km, nous courrons dans le tunnel ou le « tube » de la Croix-Rousse. On me l’avait présenté comme le moment difficile de la course. Personne n’aime les tunnels : il y fait sombre, il y a moins d’air et j’avoue ne pas forcément en avoir un bon souvenir en repensant au marathon de Paris 😉 disons que ce n’est pas le meilleur moment. Breeef, une dernière gorgée d’eau, je jette ma bouteille et let’s go dans le tunnel. Le sol est lisse. Pas besoin de regarder où je mets mes pieds. Je me concentre donc sur mon allure, ma posture, et je double, je double, je double. J’ai adoré mes sensations à ce moment de la course !

L’arrivée : nous sortons du tunnel au 18ème km, directions le centre ville, la place Bellecour et la ligne d’arrivée ! Mon seul objectif : ne pas lâcher le rythme et accélérer doucement mais sûrement jusqu’à accélérer pour de bon une fois place Bellecour … en me demandant quand était cette fichue arche d’arrivée ! 2H03’38sec. Je n’en reviens toujours pas ! J’étais déjà tellement contente avec mes 2h14 à Marseille il y a six mois ! Et voilà que je gagne plus de 10 minutes sur la distance ! J’en ai les larmes aux yeux et la terrible envie au ventre de revivre les émotions de l’arrivée du marathon !

Ah oui et … j’ai couru avec mes Hoka du marathon ❤ (et oui je sais, je dois les mettre de côté !)

Pas le temps de se reposer après notre semi-marathon, il était temps d’allez supporter les copains sur le 10km … et d’aller boire un monaco 🙂

Tous finisher !!!

Et maintenant ? Mon coach me conseille de gagner en vitesse en participant à quelques courses de 5KM maintenant que j’ai acquis ma base d’allure calme à 10km/h ! Mes envies : le semi-marathon de Lisbonne le 11 mars, le semi-marathon du vignoble d’Alsace le 17 juin …puis surtout le marathon d’Amsterdam en octobre 2108 😀 J’ai si hâte de me relancer dans la préparation d’un marathon, de revivre les sensations du jour de la course … mais pour l’instant, place à un peu de repos, aux étirements de mon psoas et je verrai plus tard de quoi 2018 sera fait !

Et vous, vous avez couru à Run in Lyon ?

A très vite,
Marine.

logomarinettte

Une semaine à Barcelone

L’été est passé, la rentrée est bien là et l’été indien se fait vivement attendre. Mais je ne vais pas me plaindre, j’ai pu bien profiter de l’été alsacien au bord et dans la piscine, du calme au bureau et des longues journées pour profiter de la famille et des amis ! C’est finalement fin juillet que nous avons réservé notre semaine de vacances à Barcelone (une seule semaine car nous repartons à Amsterdam pour la quatrième fois d’ici un mois!).

Ahhhh … Barcelone ! J’y avais déjà déposé ma valise pour une semaine avec les cours il y a 11 ans de ça. Que de bons souvenirs avec Laura où nous étions logées dans une famille chez une grand-mère sourde qui nous coupait l’eau quand on voulait se laver les cheveux ! Bref, j’avais déjà hâte de tout revoir avec un regard neuf (ou plus vieux c’est vous qui voyez), avec mon amoureux et approfondir certaine visite que nous avions brièvement vu il y a 11 ans.

C’est donc la dernière semaine d’août que nous avons décollé pour Barcelone depuis l’aéroport de Bâle-Mulhouse. Après avoir déposé nos petites valises cabines (oui, je fais des efforts et j’ai presque pas emporter de « au cas où ») à l’hôtel situé à quelques stations de la Sagrada Familia (quartier Fabra i Puig sur la ligne 1), nous sommes allés rejoindre la Barceloneta et c’était partie pour une semaine de visites et de plages !

Les plages de Barcelone

Arrivés sur la plage de la Barceloneta, nous l’avons trouvée très … sale ! et j’ai directement compris le ras le bol des habitants envers les touristes … si c’est pour laisser leur ville et leur plage dans cet état… Bref, vive les pigeons sur le sable (ceux qui connaissent ma phobie des pigeons, je vous laisse imaginer les scènes !). Pour passer de bonnes fins de journées sur la plage, je vous conseillerai plutôt d’aller au moins aux plages du port olympique et sur celles qui suivent ! De notre côté, nous avons surtout nagé et fait la sieste du côté de la Nova Icaria et de Bogatell.

La plage de la Barceloneta … blindée fin août !

La Boqueria

Depuis le Quincy Market de Boston (souvenez-vous), je suis devenue une grande fan des marchés couverts  ! Et je ne pouvais qu’être heureuse dans la Boqueria… un des plus grands marchés d’europe où regorge les vendeurs de fruits, de jus frais, de jambon Ibérique, de petits comptoirs où manger sur le pouce… bref, allez y manger en vous promenant le long de la Rambla 🙂

Petit détour par la Plaça Reial

La Sagrada Familia

Il y a 11 ans, nos professeurs nous avons montré la Sagrada Familia, mais nous n’étions pas rentrés dedans … effectivement au vu du prix de l’entrée (comptez 29 euros par personne avec l’entrée coupe-file, l’audio-guide et la montée dans une des tours) je comprenais mieux pourquoi ! Mais cette fois, nous étions déterminés à y aller, même si le prix me faisait dire « c’est presque le même tarif que pour monter dans la One World alors qu’une fois en haut j’avais des frissons et les larmes aux yeux« . Et bien sachez que ça m’a fait exactement les mêmes sensations … une fois entrée dedans mais WAHOU. L’architecture, la hauteur, la lumière, tout est juste … fou ! Autant la religion ne me fait rien autant je n’ai jamais vu quelque chose d’aussi beau architecturalement parlant et j’en ai vraiment eu le souffle coupé ! N’hésitez pas à vous payer la visite et prenez l’audio-guide et offrez-vous la montée dans une des tours (en ascenseur s’il vous plait !).

Promenez-vous aussi du côté de la Cathédrale de Barcelone et de la basilique Santa Maria Del Pie 😉

Promenade du côté de l’Arc de Triomphe

Mercredi matin nous sommes allés nous promener du côté de l’Arc de Triomphe, du parc de la citadelle jusqu’à rejoindre le quartier du port olympique jusqu’à la plage de la Nova Icaria !

Casa Batlló

Comme la Sagrada Familia, je me souviens que l’on nous avait montré la façade … sans y entrer à nouveau ! (28,50 euros l’entrée au guichet et 23,50 en ligne). Et oui encore un bon budget pour cette visite d’une heure et demie dans le monde de Gaudí et dans cette maison inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. La visite ne m’aura pas coupée le souffle comme pour la Sagrada Familia mais elle est vraiment à faire pour admirer toute la folie de son architecte !

Promenade sur l’avenue jusqu’à la Casa Milà … pour une prochaine visite de Barcelone 😉

Parc Güell

On continue avec Gaudí ? Comme pour la Sagrada Familia et pour la Casa Battló, nous avons pris nos billets d’entrée la veille sur notre smartphone pour éviter de se déplacer pour rien et de perdre du temps dans les files d’attente ! Nous avons passé une belle matinée à nous promener dans le parc et admirer la vue sur Barcelone. C’était un de mes meilleurs souvenir de la ville et ce parc est toujours aussi beau 🙂

Montjuïc

Pour notre dernier jour de visite (le tout dernier nous sommes restés uniquement à la plage avant de prendre notre avion!), nous avons visité le Mont Juic en prenant le funiculaire depuis la station Paral-lel puis sommes redescendus en téléphérique pour profiter de la vue en redescendant sur la Barceloneta ! Au Montjuïc se trouve le Palais National, le château que nous ne sommes pas allé voir tout comme la fondation Juan Miro … mais surtout le stade Olympique des JO de 1992, la torche olympique et sa piscine qui domine la ville. C’était une visite pleine de surprise et une promenade qui nous a fait nous sentir encore ailleurs !

Si j’ai quelques adresses à vous donner pour Barcelone en voici trois où manger : un burger végétarien au steak de haricots rouges beaucoup trop bon chez Bacoa Burger juste à côté de la Barceloneta ; un plat de légumes et de fruits frais avec une boule de fromage de chèvre ou encore des lasagnes végétariennes, des avocados toast, jus frais et desserts sans gluten chez Flax & Kale, restaurant flexitarien avec que des produits frais et une terrasse magnifique près de la station Universitat ; une margarita avec une énorme assiette de nachos ou encore un burritos dans les ruelles du quartier gothique chez Chilango’s Taqueria (39 Carrer de Ferran) ; un jus frais ou un açaïbowl chez Karlito’s !

Une semaine après l’attentat, la Rambla était toujours couverte de fleurs et de bougies, ce qui m’a tristement rappelé la place de la République ❤ La police était très présente et les Barcelonais bien vivants et souriants !

Si non depuis j’ai bien étudié le parcours du semi et du marathon et ils m’ont bien donné envie de revenir un long week-end de course 🙂

A très vite,
Marine.

logomarinettte