Weleda Bioty Tour à Strasbourg !

Il y a une semaine, le Weleda Bioty Tour passait par Strasbourg ! Au programme : atelier de couture, atelier de conscience créative, de photos, de pensées positives ou encore de massage ! Pour Laura et moi, c’était donc atelier photo avec Nathalie Savey, photographe Strasbourgeoise puis massage du cuir chevelu aux huiles essentiels de lavande … un pur bonheur !

Autour d’une tisane ou d’un petit jus au baobab on découvre la gamme complète des produits Weleda. Surtout adepte de l’huile d’arnica (que tous les coureurs connaissent) et du jus d’argousier que je prends en cure au début de l’hiver (et que le chéri n’aime paaaas du tout 🙂 ), cette soirée m’a permis de découvrir de nouveaux produits que je ne connaissais pas encore !

Au final, une soirée très agréable à se faire chouchouter par Weleda ! Merci 😉
(et je vous épargne une photo de moi entrain de me faire masser la tête hein lol).

Photos : Milanga Production

A très vite,
Marine.

logomarinettte

Publicités

Noël : mon top 10 à J-10 !

Je déteste le changement d’heure. Je déteste la nuit à 17h00. J’ai l’impression de ne plus avoir le droit de profiter pleinement de ma journée dès ce moment et de n’être plus bonne qu’à hiberner tous les soirs en mangeant de la soupe ou du fromage fondu. Et de ne pouvoir profiter que quelques heures le weekend. MAIS s’il y a bien un truc que j’attends avec impatience tous les ans dès le mois d’octobre … c’est Noël, l’esprit de Noël, la magie de Noël, la déco de Noël, tout ça quoi 😀 Alors j’ai décidé de vous compiler les 10 raisons pour lesquelles j’attends cette période avec impatience et pourquoi je profite de chaque moment en décembre qui me font sentir être proche de Noël 🙂

Les musiques de Noël

Je n’ai pas encore réalisé de playlist spéciale pour la saison mais le choix est large sur Youtube ! La période de Noël est tellement trop courte que mieux vaut les écouter assez tôt 😉

Les biscuits de Noël

En Alsace, le « Manele » ouvre les festivités à la Saint Nicolas et on l’adore tous petit et grand ! Puis arrive Noël et nous voilà tous entrain de se gaver de Bredele cuisinés par ma maman, ma mamy ou les mamans et mamy des autres 😉 En attendant la buche de Noël, je patiente en dégustant des parts d’une brioche allemande nommée Stollen ! Goûtez-les tous je vous jure c’est trop bon !!!

Les calendriers de l’avent

… le CHO-CO-LAT – KINDER. Voilà. Je n’ai rien de plus à ajouter ! Et je crois que je suis devenue une adulte qui ne succombe plus aux calendriers des marques (vernis, beautés, etc.) mais qui aura toujours son calendrier KINDER. (oui je sais, c’est pas du vrai chocolat!).

Les marchés de Noël

Je parle des marchés Alsaciens et Allemands hein 😉 Pour avoir fait quelques marchés parisiens … ils sont vraiment loin de détrôner la capitale de Noël (#chauvinisme). Ces marchés réunissent une bonne partie de ce tout ce que j’aime en cette période : la bouffe, la musique de Noël en fond, les odeurs d’épices, les décorations et lumières, les sapins de Noël, même le froid et les vapeurs de vin chaud deviennent agréables ! Cette année, pas de marché de Noël de Strasbourg pour le moment, les « sas » de sécurités cassent un peu le charme je trouve ! Mais je vous partage quelques photos de marchés de Noël Allemand (à Baden Baden) et de celui d’Obernai, petit village typique et touristique 🙂

 img_2393

Processed with VSCO with c1 preset
Curry Wurst de Noël en Allemagne !

La famille

Cette année sera un peu différente avec ma soeur aux USA mais Noël a toujours été pour moi LE moment en famille de l’année. Mes grands parents n’habitant pas à côté de chez nous et mes 7 ans en Ile de France m’ont fait apprécier encore plus cette période de l’année et conserver cette « magie de Noël » !

img_2391

Les films de Noël

Regarder Maman j’ai raté l’avion au moins une fois pendant la période de Noël est pour moi une obligation 😀 (sans compter le film de mon enfance Matilda, la course aux jouets et les Retour vers le Futur). Les téléfilms de Noël, tous aussi kitchs les uns que les autres me font même plaisir en cette période !

Les lumières et décorations de Noël

Bref, je décore en mode Noël tout ce qui est décorable et j’adore regarder les illuminations de Noël ! Voilà la seule et unique raison pour laquelle il est acceptable qu’il fasse nuit à 17h00 !

Le sapin de Noël

Ahhhhh grande histoire avec ce sapin ! J’adore avoir LE sapin de Noël chez moi. Toute petite nous l’installions avec ma soeur et mes parents, il était beau et grand, rouge et or. Depuis que j’habite avec Laurent … et donc en région parisienne : impossible de trouver de la place pour un sapin dans un 30m2. Je m’étais donc résignée toutes ces années. L’année 2016 signe l’année de notre premier VRAI GRAND SAPIN ! On a été raisonnable, il ne mesure qu’1m20, mais c’est un vrai et beau sapin qui a trouvé sa place dans notre appartement à taille nor-male ! J’étais très impatience de pouvoir l’installer et ait fait tourner la tête de quelques fleuristes en leur demandant un sapin dès le 23 novembre ! Pour la décoration, je l’ai orné de blanc et de cuivre, de bois et de laine ! Et depuis deux semaines il a même eu droit à une guirlande clignotante !

img_2376

Processed with VSCO with g3 preset
Mon beau sapiiiiiin Roi des Forêts Alsaciennes !

La neige

La neige oui. Mais à certaines conditions : uniquement le 24, 25 et 26 (ah oui et le cadeau alsacien avec le 26 décembre férié merci Noël). Uniquement quand je n’ai pas à prendre la voiture et que la neige ne bloque pas les gens que j’attends sur la route ou dans le TGV ! Mais autrement je dis oui oui oui, c’est plutôt féérique quand même un paysage blanc à Noël !

Les cadeaux de Noël

Plus les années passent plus ce que je préfère c’est faire les cadeaux plus que de les recevoir 🙂 (note pour ceux qui me lisent : je veux quand même des cadeaux hein!). Mais j’avoue prendre beaucoup de plaisir à trouver ce qui fera plaisir le 24 à minuit 🙂 Et la pile de cadeaux sous le sapin est toujours canon il faut le dire !

Je vous souhaite de bien profiter de cette période avec les gens qui vous sont chers ❤

A très vite,
Marine.

logomarinettte

10 mois loin de toi, PARIS

31 décembre 2015. La démission. 15 janvier 2016. La signature du nouveau bail. 23 janvier 2016. L’emménagement. Deux fois plus grand, de la verdure, des oiseaux qui chantent et qu’on entend, pas de feux rouge à la fenêtre, pas de voitures à la fenêtre, plus de RER, plus de métro, plus de temps perdu, plus de on se marche dessus, plus de BZ trop petit avec le temps, plus d’armoire trop petite, plus de toilettes dans la salle de bain, plus de stress, plus de péage d’autoroute un weekend par mois voir plus, plus de billets SNCF à chaque anniversaire et Noël. Et tout le reste…

On a gagné 30m2 supplémentaires, des toilettes séparées, un double garage, de l’espace, de l’air, de l’assurance au volant (héhé – je dois encore apprendre à faire de véritables créneaux je l’avoue mais en Fiat 500 qui brille c’est plus facile), davantage de temps avec la famille et les amis, des vraies soirées d’été au bord de la piscine ou à profiter de la terrasse sans manger sa merguez avec les voitures qui attendent au feu rouge. Et pourtant, on habitait en banlieue. On avait les bords de Marne pour les après-midis à vélo ou les longues sorties running du dimanche matin. Mais pourtant, 7 ans c’était déjà beaucoup trop. C’est peut être des détails pour vous. Mais ça nous a fait un bien fou.

Après déjà 10 mois dans notre nouveau chez nous, ou plutôt ancien nouveau chez nous, près de Strasbourg, où nous avons grandit et où habitent nos deux familles, je crois qu’on peut dire que nous nous sommes enfin et seulement réadapté. Non pas que l’adaptation ait été difficile, c’est plutôt le contraire ! Hormis ma période lors de laquelle j’ai recherché du travail (et trouvé rapidement finalement grâce aux bonnes étoiles), une fois le rythme repris c’était devenu magique. Les soirées passées ici ressemblaient à des weekend parisiens. Les weekends ressemblaient à des vacances. On récupérait plus en une nuit ici qu’en un weekend complet en région parisienne. Aujourd’hui, tout ça nous semble maintenant normal. Une normalité qui nous faisait si bizarre au début de l’année tellement nous étions habitué à cette mauvaise routine parisienne. Celle qui rend tout ce qui vous énerve et vous fatigue normal. Et quotidien.

Jamais je ne cracherai sur ces années parisiennes. On en avait rêvé. On l’a fait. Veni, Vidi, Vici comme on dit 😉 On a grandit, on s’est amusé, on a découvert, et on a aussi beaucoup ri. Mais le besoin de partir loin des têtes tristes du lundi matin dans les transports et de nos têtes tristes à nous des dimanches soirs de fin de weekend en dehors de la capital se faisait ressentir depuis quelques temps déjà.

Au début du mois d’octobre, je suis revenue pour la première fois dans la capitale. C’était à la fois étrange et normal. J’avais en fait l’impression que je n’étais jamais partie. Comme si ces 10 derniers mois, j’avais été plongée dans un coma artificiel et que je revenais en pleine forme sans avoir perdu un seul repère. A part le fait d’avoir remplacé ma carte navigo par des tickets RATP, rien n’avait semblé bouger. Je retrouvai les copines, on allait aux mêmes endroits, Paris était tout aussi rapide, bruyant, fatiguant et beau à la fois. Le seul moment où j’ai senti que je n’habitais plus là, c’est lorsque j’ai traversé la place de la République. En janvier, la place était encore noire de monde qui se recueillait, de bougies, de dessins, photos et messages d’espoir sur la statue. Je l’ai retrouvé ensoleillé, blanche, propre, nettoyée de tout ce qui c’était passé à la fin de l’année … peu avant notre départ. ❤

Bref, je crois qu’on peut dire qu’on est bien ici, qu’on a fait le bon choix et que pour rien au monde je reviendrai vivre à Paris 🙂

Il parait que tous les parisiens rêvent au fond d’eux de quitter Paris…

A très vite,
Marine.

logomarinettte